fr

6 bonnes raisons d’avoir la nature comme meilleure amie.

natureza_nature

Vous avez dû remarquer un changement d’état d’esprit dès que vous quittez la ville pour la campagne. Les odeurs des arbres, les couleurs, les sons ou le rythme nous redonnent de la sérénité, nous aident à nous reconnecter avec nous-mêmes. La nature produit cet effet : elle nous apaise et nous détend, elle nous permet de fuir le tourbillon de nos journées rapides et successives en milieu urbain dont nous sommes prisonniers.

La nature est vraiment notre meilleure amie – et elle est intrinsèquement liée à notre existence sur Terre. Nombreux sont les bienfaits physiques et psychologiques que le contact avec la nature, que ce soit à la campagne ou en ville, nous procure. En voici six.

 

1. Hortithérapie.

Les éléments naturels ont un effet thérapeutique, appelé l’hortithérapie. Manipuler la terre, observer l’influence du temps et des saisons, voir et prendre soin de ses fruits est un remède puissant, pour tous les publics et tous les âges. S’occuper d’un potager nous aide à surmonter des situations compliquées – comme un divorce, un deuil, des problèmes liés à l’anxiété ou la dépression. Le jardinage nous permet en effet de nous concentrer et de déconnecter.

 

2. Le jardinage est bon pour la santé.

Outre les effets thérapeutiques que l’on vient d’évoquer, le jardinage présente d’autres bienfaits : on passe plus de temps à l’extérieur, on est physiquement et mentalement actifs, on se sent fier de soi, notre estime de soi est renforcée. Un potager augmente la satisfaction personnelle, les capacités cognitives et sociales, tout en renforçant le bien-être physique et psychologique.

 

3. Le jardinage encourage le biophilie.

Il existe un terme pour évoquer les effets de la nature sur notre bien-être : la biophilie. Et ceci est loin d’être le fruit du hasard : il s’agit d’une question de survie. Il suffit de se rappeler que les humains cohabitent avec la nature depuis le début de l’espèce. Vivre loin d’elle, dans des villes regorgeant d’immeubles, de voitures et de routes, continue d’être contre-nature. Aussi est-il essentiel de pouvoir disposer d’espaces verts à proximité, même en milieu urbain. Il peut s’agir de jardins, de parcs ou d’un potager, à la maison ou au bureau.

 

4. La nature lutte contre l’anxiété.

Dans nos sociétés actuelles, l’anxiété est montée en flèche. Les gens vivent dans une grande agitation, souffrent par anticipation, sont plus tendus et ont du mal à contrôler leurs émotions. La nature a la capacité de combattre ce mal-être psychologique qui, présent de manière systématique, peut devenir pathologique. Jardiner nous montre qu’il est impossible de contrôler tout ce qui nous entoure ; cette pratique nous aide à accepter le côté imprévisible de la vie, à voir l’intérêt de commettre des erreurs et à contrôler le perfectionnisme. Ce n’est pas par hasard que les Japonais parlent des bienfaits psychologiques des « bains de nature ».

 

5. Le lien avec la nature aide à prévenir le burn-out.

Le burn-out est un syndrome d’épuisement professionnel causé par une tension excessive au travail – il est très souvent dû à une surcharge de travail, un manque de reconnaissance du bon travail réalisé, une insécurité professionnelle. Parallèlement aux changements structurels dans les entreprises, la nature peut aussi aider à prévenir le burn-out. Le jardinage est une activité tranquillisante qui nous libère l’esprit et nous permet de nous focaliser sur le lien à la terre. Le fait de disposer d’un bout de terre chez nous est, on le sait, bénéfique ; les entreprises ont, elles aussi, tout intérêt à introduire de la nature sur les lieux de travail. Des employés plus heureux et en meilleure santé sont des collaborateurs plus productifs.

 

6. Le jardin est aussi un espace pour méditer.

Le potager nous entraîne vers l’état difficile et enrichissant de l’« ici et maintenant », celui auquel on aspire le plus quand on pratique méditation. La nature est un excellent déclencheur pour y parvenir. Pour cela, nul besoin de fermer les yeux, en tailleur, les mains sur les genoux à côté du potager ; il suffit de prendre soin de la nature, de prêter attention à tout ce qu’elle fait, tout en suivant son intuition et en utilisant ses sens, loin de sentiments liés à l’ego et aux attentes.

horta_em_casa_potager_balcon_vegetable_garden
Kit Potager de Balcon

Tout ce dont vous avez besoin pour commencer à cultiver

ME LANCER ME LANCER

Vous êtes intéressé?

Recevez les actualités de notre blog et découvrez toutes les success stories