fr

Le stress hydrique, principal responsable des échecs au potager.

stress_hídrico_stress_hydrique_water_stress

Il est incontestable que l’eau est d’une extrême importance pour le bien-être de votre potager. Le manque d’eau ou stress hydrique peut affecter le développement des plantes dans leurs différentes phases de croissance. Pour bien comprendre le mécanisme de stress hydrique, voici quelques explications sur le responsable numéro 1 des échecs au potager.

 

Qu’est-ce que le stress hydrique chez les plantes ?

Sur le plan biologique, le concept de stress hydrique est « le stress subi par une plante placée dans des conditions environnementales telles que la quantité d’eau transpirée par la plante est supérieure à la quantité qu’elle absorbe ». Le stress hydrique est en général du à des périodes de sècheresse prolongées. Le stress hydrique n’affecte pas toutes les plantes de la même manière. Chaque type de plante nécessite d’une quantité minimum d’eau pour survivre et lorsque cette quantité se trouve en-dessous du seuil toléré, la plante n’arrive pas à germer ou à se développer correctement.

Ainsi, les plantes xérophytes, comme les cactus ou yuccas, sont habituées à des climats semi-arides et désertiques. Les plantes hydrophytes, comme le lotus ou le nénuphar, vivent soit totalement immergées dans l’eau soit dans des terres très humides ou saturées en eau. Alors que les premières sont habituées au manque d’eau, les secondes sont beaucoup plus sensibles aux épisodes de stress hydrique.

Le stress hydrique est un facteur qui peut impacter négativement votre potager puisqu’il réduit l’activité photosynthétique des plantes, conditionne son développement et, si prolongé dans le temps, peut mener jusqu’à la mort de la plante. Faites particulièrement attention à l’apparition du stress hydrique lors de la phase reproductive de la plante, une des phases les plus critiques. Les cellules reproductives souffrent du manque d’eau, la capacité de la plante à se reproduire en est affectée, ce qui menace la survie de l’espèce. Une des premières conséquences est la fermeture des stomates (petites structures situées dans les feuilles des plantes dont la principale fonction est la réalisation des échanges gazeux).

 

Les conséquences possibles du stress hydrique.

  • La rapidité de germination est diminuée
  • La surface foliaire des plantes est moins important
  • Les racines deviennent moins longues ou, si elles ne trouvent pas d’eau, atrophiées
  • Les feuilles deviennent vert-foncé
  • Les cuticules présentes sur les feuilles (sorte de pellicule en cire qui aide la plante à ce qu’il n’y ait pas de perte d’eau à travers l’évapotranspiration) deviennent plus épaisses
  • Les feuilles finissent par « vieillir » plus vite et tombent plus facilement

Le système de subirrigation est la solution adéquate.

Il est important d’apprendre à arroser vos plantes. Une des solutions pour limiter l’impact du stress hydrique dans vos cultures peut passer par l’utilisation de la méthode de subirrigation. Utiliser une assiette creuse sous les pots peut être une solution, ou un bac de culture avec un système de subirrigation intégré. Le système de subirrigation des bacs potagers Noocity garantit aux plantes un accès à l’eau permanent et la quantité nécessaire pour les plantes.  Il permet également un excellent drainage de l’eau tout en garantissant une bonne oxygénation des racines.

Kit_horta_em_casa_potager_de_balcon_vegetable_garden_kit
Kit Potager de Balcon

Tout ce dont vous avez besoin pour commencer à cultiver.

ME LANCER ME LANCER

Vous êtes intéressé?

Recevez les actualités de notre blog et découvrez toutes les success stories